psychogÉnÉalogie

Psychogénéalogie à Montpellier

Qu'est-ce que la psychogénéalogie ?

Essentiellement connue du grand public depuis les travaux d’Anne Ancelin Schützenberger, la psychogénéalogie est une démarche thérapeutique qui permet de comprendre son histoire familiale, les liens entre les générations et les transmissions de toute la chaîne transgénérationnelle.

Le but de la psychogénéalogie

  • Donner du sens à son histoire familiale,

  • Faire le lien avec son parcours personnel et ses difficultés à vivre,

  • Trouver et accepter sa place psychiquement et physiquement, en accord avec sa propre identité,

  • Se libérer des blocages et des schémas de répétitions.

Les 3 étapes du travail en psychogénéalogie

  • Étape 1 : l'étude de l'arbre généalogique

Représenté par le génosociogramme -le dessin graphique de la famille, il donne une lecture approfondie des dates, des âges, des événements, des répétitions de son histoire familiale.

Nous cherchons les nœuds dans l’arbre, c'est-à-dire les blocages dans la transmission qui empêchent la circulation libre et fluide de l’énergie. Ces nœuds, on les appelle les fantômes.

Le fantôme est un secret, un non-dit concernant les événements liés à la sexualité et/ou à la mort - inceste, viol, abus, deuil non fait... Son action peut traverser les générations et déterminer le destin d’une lignée. Françoise Dolto disait « Il faut trois générations pour qu'apparaisse une psychose. »

L’étude de l’arbre généalogique est indispensable pour visualiser sa position dans le système familial et mettre l’éclairage sur les loyautés invisibles - inconscientes - qui nous fixent dans des rôles et des répétitions que nous n’avons pas choisis. 

  • Étape 2 : La psychophanie

C'est un outil thérapeutique qui permet d’accéder à différents niveaux de conscience.

Elle permet à toute personne d’accéder à des espaces émotionnels, affectifs, existentiels difficiles à exprimer par la parole. C'est une communication non-verbale qui fait émerger l'expression écrite des ressentis profonds et permet accéder aux mémoires transgénérationnels.

 

La séance

Le patient est assis à côté de praticien devant un clavier d'ordinateur. Le patient pose sa main sur le bras du praticien qui accompagne le mouvement venant de la main du patient. Les mots, les phrases s'imposent au praticien et s'inscrivent sur l'écran de l'ordinateur sans qu'il connaisse à l'avance le contenu du texte. La séance est rythmée par des pauses qui permettent de relire
ce qui s’est écrit.
 

L'objectif

Permettre une prise de conscience des événements traumatiques anciens ou récents, personnels ou transgénérationnels. Reprogrammer les ressentis avec des mots qui modifient la charge émotionnelle. L'inconscient ne connaît pas le temps ni l'espace (la distance), l'esprit est capable d'agir sur des événements passés .

 

  • Étape 3 : libérer l'énergie bloquée par les actes symboliques / rituels

L’acte symbolique facilite la résolution des nœuds généalogiques grâce au monde symbolique. Il remplace dans l’inconscient un acte qui n’a pu avoir lieu dans la réalité, dans le passé. Il expulse les ressentis liés à ces nœuds non résolus en ce qu'il permet de les matérialiser. L’aspect symbolique efface l’ancien scénario et propose un nouveau à la place.

Le but est de libérer les énergies retenues afin de permettre une réparation définitive dans l’arbre et la guérison.